Actualités

Les étrangers fondent sur
l’immobilier d’entreprise français

Ce n’est plus une surprise : le marché de l’immobilier d’entreprise en France se porte comme un charme. Les investisseurs étrangers participent grandement à cette avancée fulgurante ; les étrangers fondent de plus en plus sur notre immobilier d’entreprise et le marché s’annonce prospère, notamment depuis l’avènement du Brexit.

Les investisseurs étrangers se sont multipliés en 2015 et cette tendance s’est confirmée avec une accélération des investissements provenant de l’étranger. Le marché français connaît un succès florissant que certains expliquent par un regain d’intérêt pour l’immobilier d’entreprise français mais aussi avec la venue du Brexit et l’effondrement partiel des marchés européens. Les résultats observés montrent une croissance constante : les volumes d’investissements ont augmenté de 30% en 2016, 3 points de plus qu’en 2015. Les investissements étrangers ont dépassé, d’après Immostat, la barre des 30 milliards. Les Américains et les Chinois furent les premiers à investir en masse dans le marché français, mais également les Britanniques, anciens grands favoris des investisseurs internationaux. Le Brexit a effectivement eu un impact sur les investissements en Grande-Bretagne, à Londres principalement, car la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne a eu des répercussions économiques flagrantes. Il faut savoir qu’actuellement le prix des locaux en Île-de-France dépasse les 6000 euros par mètre carré et il faut souligner que l’Allemagne reste en lice avec une stabilité dans sa croissance. Néanmoins, le marché de l’immobilier d’entreprise français représente un potentiel à explorer et son avenir est prometteur.

Le dynamisme du marché français n’est plus à prouver

Tandis que les investissements du Qatar battent leur plein dans le domaine de l’achat de propriétés privées, l’immobilier d’entreprise français trouve aussi preneur du côté des investisseurs islamiques, Paris se plaçant en haut de l’affiche. L’attractivité de la capitale est due au fait qu’elle se trouve être le lieu mondialement le plus côté d’un point de vue touristique et la ville est reconnue pour son secteur de l’hôtellerie. Lyon et Bordeaux avec de multiples transactions ayant remporté un franc succès se placent juste après Paris. Lille et Toulouse ne sont pas en reste. Toutefois, d’autres études montrent que le marché de l’investissement en France a souffert au cours de ces dernières années. D’une part, à cause de la dégradation du climat économique français, d’autre part à cause des attentats perpétrés en France, événements ayant une incidence sur la volonté d’achat de la part des acquéreurs étrangers, l’on ne peut l’omettre.

Si l’on se réfère aux résultats recensés pour l’année 2014, nous constatons un nombre de volumes importants et de ce fait, la France dès 2014 s’imposait en tant que troisième marché européen. Devancée par la Grande Bretagne et l’Allemagne, le marché de l’investissement français auprès des investisseurs étrangers a atteint ces dernières années un record, et le pourcentage des étrangers qui fondent sur l’immobilier d’entreprise français s’élève à environ 40%. Véritable marché en pleine croissance, comment expliquer ce phénomène ? La crise ayant influé grandement sur le marché international, le rayonnement de l’immobilier d’entreprise français a eu raison des causes extérieures pouvant avoir un impact néfaste sur son évolution.
La France est devenue au cours de ces deux dernières années l’une des premières puissances mondiales en matière d’économie. Son secteur tertiaire largement développé renforce l’attraction qu’elle a auprès des étrangers, la qualité de ses infrastructures, de son industrie ainsi que ses ressources agricoles font de la France le pays où investir.

Les inconvénient que les investisseurs étrangers pourraient rencontrer sont dans un premier temps les impressionnantes taxes imposées qui peuvent faire fuir tout acquéreur intéressé. En effet, les taxes françaises sont répertoriées comme étant les plus élevées au monde. Dans un second temps, le manque de collaboration entre le secteur public et le secteur privé pourrait jouer un rôle en défaveur de l’investissement dans l’immobilier d’entreprise français. Afin de contrer cette tendance, le gouvernement français a décidé de prendre plusieurs mesures qui inverseraient la courbe de la crise financière. L’injection de 20 milliards dans le cadre du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), la création d’une taxe de crédit (crédit d’impôt recherche) et la taxe prévue pour l’innovation des nouvelles compagnies (jeune entreprise innovante) ont permis de relancer le marché français auprès des investisseurs étrangers.

La France est connue pour encourager les investissements étrangers

Le climat économique actuel pousse davantage le pays à développer ce secteur économique car il représente un moyen de créer de nouveaux emplois et de stimuler la croissance. La France tente donc à tout prix de faciliter les investissements en provenance de l’étranger et sa force productive, la qualité de ses infrastructures, de sa technologie sont des atouts de taille face à des concurrents européens comme l’Allemagne. Les étrangers qui investissent dans l’immobilier d’entreprise français sont rassurés par la productivité du pays et son positionnement au sein de l’Union Européenne. Il faut rappeler que le grand respect de la loi en matière d’immobilier est une donnée appréciée par les autres pays qui souhaitent investir de manière fiable et sécurisée.

L’Allemagne a devancé les Etats-Unis et s’est placée comme investisseur premier en France. Une augmentation de 35% a été observée dans le nombre de projets d’investissement en France dont une partie destinée à fonder une économie sur l’immobilier d’entreprise français. Cet intérêt qui a grandi au fil des années auprès des étrangers quant au marché français s’est consolidé progressivement mais solidement. Seule ombre au tableau : l’élection présidentielle imminente car une sortie de l’Union Européenne de la France pourrait remettre en question totalement le marché économique français et son classement dans la liste des pays les plus prisés en matière d’investissement à l’international.

Les jours à venir avec l’élection du nouveau président nous diront si les investissements étrangers s’apprêtent à continuer leur ascension fulgurante ou si le potentiel choc politique créera une inversion de la tendance.

LE 11/05/2017 ÉCRIT PAR GILLES BOHBOT